Réalisation de parkings-relais (P+R)

vendredi 18 avril 2014
par  Michel Pomatto

Pourquoi des parkings-relais (P+R) ?

La politique des P+R vise à réduire le trafic et le stationnement automobiles au centre de l’agglomération, en offrant aux pendulaires la possibilité de laisser leur voiture en périphérie et de poursuivre leur trajet en transport public.

Aujourd’hui, la ville Genève, centre de cette agglomération, offre près de 290’000 emplois. Plus d’un tiers des employé-e-s, soit 110’000 personnes, viennent tous les jours de l’extérieur à Genève pour y travailler. Le report du trafic pendulaire aux transports en commun constitue dès lors un enjeu majeur de la politique d’agglomération.

Ce report sera tout bénéfice pour les habitant-e-s du canton de Genève, car le trafic de transit péjore la qualité de vie et la santé à cause du bruit et de la pollution atmosphérique. Il est donc judicieux de rabattre les automobilistes vers des points de ralliement situés le plus en amont possible de leur destination au centre. C’est précisément ce que permettent les P+R en bordure de l’agglomération sur le territoire français.

Par exemple, une commune frontière comme Le Grand-Saconnex accueille en moyenne plus de 30’000 voitures en transit par jour. Développer des transports publics efficaces en collaboration avec les communes françaises est essentiel pour préserver et améliorer la qualité de vie des habitant-e-s.


Un investissement nécessaire et financièrement intéressant !

Un crédit maximum de CHF 3’129’406 est ouvert au Conseil d’Etat au titre de subvention cantonale d’investissement pour participer au financement de la construction, sur le territoire français, de cinq parcs relais (P+R) d’intérêt transfrontalier, offrant environ 830 places.

Ce crédit est relativement modeste pour le canton de Genève. Il couvre 46,7% de l’investissement, la France prenant à sa charge les 53,3% restants, de même que les coûts d’entretien et de fonctionnement.

Le coût global moyen d’une place de stationnement reviendra pour Genève à CHF 4000. A titre de comparaison, les coûts de construction sur sol genevois d’une place de P+R s’échelonnent de CHF 5’000 à 10’000 (Bernex) en surface et de CHF 40’000 à 60’000 F en souterrain (Sécheron).


PNG - 3.3 ko

Le 18 mai 2014

Pour réduire le trafic pendulaire sur le canton,

votons OUI au financement des parkings-relais (P+R) !



Pour en savoir plus, consulter le projet de loi PL 11115




Contact

+41 | 79 616 36 18

GIF - 1.1 ko


Une question ? Des remarques ou des suggestions ...

N’hésitez pas à me contacter  !